Accueil du site  >  Publications  >  Livres  >  La fabrique de l’employabilité

Livres

La fabrique de l’employabilité

La formation professionnelle continue a connu des transformations
considérables. Le premier objectif de cet ouvrage est d’en saisir le
sens et la portée cachés derrière un discours consensuel.

L’unanimité de façade masque en effet l’essentiel : inégalitaire et
complexe d’accès, la formation professionnelle est subordonnée
à l’économie du capitalisme néolibéral et à la reconfiguration du
marché du travail. Les nouvelles règles – comportementales,
financières et juridiques – étendent le règne de la concurrence
généralisée. Chacun des salariés et des demandeurs d’emploi
est incité à considérer la formation comme un moyen d’entretenir
ses compétences pour rester compétitif et employable, à devenir
l’entrepreneur de sa vie professionnelle.
Les finalités et les modalités de la formation professionnelle continue
sont ainsi réduites et ordonnées à la fabrique de l’employabilité…
et fermées à tout autre usage.
C’est à la genèse de ce grand détournement que ce livre est consacré.
Comment la formation a-t-elle été retournée au point de rompre
pratiquement tous les liens avec les inspirations progressistes
et humanistes à se cultiver et à acquérir de nouveaux savoirs ?
Comment des aspirations individuelles et collectives à améliorer
ses qualifications, à actualiser et élargir ses connaissances et à les
faire reconnaître se sont-elles trouvées prises dans les filets de la
normalisation néolibérale ?
S’ouvre alors la nécessaire question des alternatives. L’histoire de
l’éducation populaire, de l’éducation permanente et de l’éducation
ouvrière par les syndicats contribue à ébaucher une autre perspective :
celle de l’invention démocratique du « commun » de la formation.

PDF - 74.5 ko

commander ce livre

Envoyer à un ami