Si cet email ne s'affiche pas correctement, vous pouvez consulter directement la page.
Lettre IR-FSU du 26 mai 2021
  A LA UNE
 

Appel à mobilisation le 12 juin contre le racisme et les idées d’extrême droite

Depuis maintenant plusieurs mois nous constatons un climat politique et social alarmant. S’allier avec l’extrême droite ou reprendre ses idées ne constitue plus un interdit. Les propos et actes racistes et sexistes au travail et dans la vie se propagent. Les attaques contre les libertés et les droits sociaux s’accentuent gravement. Dans ce contexte politique, économique, social et sanitaire les injustices explosent et génèrent une forte misère sociale.

 

Premiers flics de France... Communiqué de presse du Syndicat de la magistrature du 19 mai

Cet après-midi, ministres et élus de tous bords se presseront à une manifestation organisée par différents syndicats de police, qui font part depuis quinze jours de leur exaspération face à une justice qui ferait quotidiennement la démonstration de son laxisme et de son inconséquence - dénoncée encore dernièrement dans l’affaire de Viry-Châtillon, dont la qualité et la sincérité des investigations menées méritaient bien, outre des protestations outrées devant les acquittements intervenus, le soutien du Directeur général de la police nationale.

 

Perception de la profession et articulation avec la vie familiale chez les enseignants

Les enseignants ont moins de craintes pour leur emploi, mais se sentent plus souvent mal payés, surtout dans le premier degré et les plus âgés. Les horaires, bien qu’adaptés à leur vie familiale selon leur déclaration, leur paraissent moins flexibles, en particulier dans le premier degré, où 36 % des enseignants déclarent ne pas pouvoir s’absenter, même quelques heures, en cas d’imprévu personnel. En contrepartie, ils déclarent un emploi du temps davantage connu à l’avance, et moins de déplacements professionnels. Les enseignants semblent également plus souvent exposés à la charge mentale et au présentéisme, mais perçoivent leur travail comme plus intéressant et plus utile.

  L’INSTITUT
 

Le syndicalisme au défi du XXIe siècle - colloque des 2 et 3 juin

Avec Verveine Angeli, Sophie Béroud, Michel Breuvart, Cécile Dufflot Maryse Dumas, Sigrid Gerardin, Murielle Guilbert, Véronique Marchesseau, Philippe Martinez, Jean-Marie Pernot, Alain Policar, Julien Rivoire, Frédérique Rolet, Danielle Tartakowsky, Benoît Teste, Karel Yon.
Et les chercheur.es de l’IR-FSU Gérard Aschieri, Alain Dalançon, Josiane Dragoni, Jean-Michel Drevon, Christian Laval, Jean-Marie Le Boiteux, Erwan Lehoux, Marie-Hélène Luçon, Godefroy Guibert, Francis Vergne
Pour vous inscrire aller sur le site de la FSU ou celui de l’institut

Lire la suite
 

Les 2 et 3 juin, l’IR-FSU et la FSU organisent un colloque dont l’ambition est de penser le syndicalisme du XXIe siècle.

Ce sont vingt-cinq responsables syndicaux et chercheuses ou chercheurs qui questionneront, par leurs interventions ou au sein de tables rondes, les enjeux du syndicalisme actuel. Face aux mutations de l’emploi et du salariat, aux enjeux de l’écologie, aux nécessaires articulations entre la question sociale et les luttes féministes ou antiracistes, à la capacité à peser dans la conception d’un projet de transformation sociale, comment penser l’action syndicale pour la rendre mieux capable de prendre en compte ces nouveaux enjeux ?

Lire la suite
 

La Confédération Paysanne, la FSU et l’Union syndicale Solidaires forment un groupe au Conseil Économique Social et Environnemental.

Gérard Aschieri, membre de l’IR-FSU a été longtemps le seul membre du CESE au titre de la FSU au . Bernadette Groison le remplace. L’institut s’est souvent saisi des travaux que lui même et d’autres ont produit dans ce cadre. C’est avec un grand espoir que nous apprenons la décision de ces trois organisations de faire un groupe commun pour "faire du CESE un espace où des alternatives puissent être prises en compte". Plus que jamais l’IR-FSU saura s’en nourrir.

Lire la suite
  ON A VU
 

Questions de Classe(s)

Questions de Classe(s) est un collectif d’enseignants, de parents, de chercheurs, de militants associatifs et syndicaux passionnés de pédagogie dont ils veulent qu’elle soit le vecteur d’une lutte pour l’émancipation. Leur site internet vient de faire peau neuve. Publication participative à l’image du collectif, engagée, déterminée mais capable de dialogue avec toutes celles et ceux qui veulent construire une école plus juste, plus égalitaire, plus démocratique.

Lire la suite
 

Simples militants - Comment les partis démobilisent les classes populaires

L’abstention, la montée des votes protestataires ou le mouvement des Gilets jaunes constituent autant de symptômes d’une coupure entre les classes populaires et les partis. À partir d’immersions prolongées dans trois organisations (Rassemblement National, Union pour un Mouvement Populaire et Jeunes Communistes), Raphaël Challier interroge la façon dont les partis participent également à démobiliser les plus modestes. Les militants rencontrés sont le plus souvent ouvriers, employés, sans-emplois, précaires ou étudiants issus de ces milieux.

Lire la suite
 

Stephanie Kelton : « Les déficits ne sont pas intrinsèquement dangereux »

Le Covid a chamboulé votre vision du déficit et de la dette ? Vous n’avez encore rien vu. Figure de proue de la théorie monétaire moderne, Stephanie Kelton, professeure d’économie à l’université Stony Brook, prétend exposer une « révolution copernicienne » dans son livre "Le mythe du déficit. La théorie moderne de la monnaie et la naissance de l’économie du peuple" (Les Liens qui libèrent, 2021). Best-seller aux États-Unis, cet ouvrage, paru en France cette semaine, ne manquera pas d’alimenter le débat, déjà bien animé sur ce sujet de ce côté-ci de l’Atlantique.

Lire la suite
  PUBLICATIONS
 

Regards Croisés N°37

ARTS
La Commune s’expose à Saint-Denis
DOSSIER
La Commune n’est pas morte
GRAND ENTRETIEN
Quentin Deluermoz

Lire la suite
 

Apprendre à lire, sous la direction de Paul Devin et Christine Passerieux

Consignes prescriptives, manuel officiel, directives méthodologiques…, jamais un ministère n’avait fait preuve d’autant d’autoritarisme pour imposer une méthode d’apprentissage de la lecture. Au prétexte d’une vérité scientifique qui est pour-tant bien loin de faire l’unanimité des chercheurs, les enseignant·es sont contraint·es à se focaliser sur les aspects les plus mé-canistes de l’apprentissage au mépris des enjeux culturels centrés sur la compréhension et les usages sociaux de l’écrit. Cinq chercheurs, militants ou praticiens vous proposent de redonner à l’enseignement de la lecture ses perspectives émancipatrices : permettre à chaque citoyen·ne d’accéder à l’écrit pour penser, s’émouvoir, échanger, comprendre et agir.

Lire la suite
IR-FSU Pour vous désabonner, cliquez ici