Si cet email ne s'affiche pas correctement, vous pouvez consulter directement la page.
Lettre électronique IR-FSU confinement 6
  A LA UNE
 

Le Covid-19, la guerre et les quartiers populaires

Accusés d’aggraver la pandémie en raison de leur supposée « incivilité », les habitants des quartiers populaires sont montrés du doigt par des discours réactivant le fantasme du ghetto urbain. De nombreuses inégalités – de logement, santé, travail et transport – rendent pourtant le confinement particulièrement difficile dans les cités HLM, et exposent davantage leurs habitants au coronavirus.
Pierre Gilbert, « Le Covid-19, la guerre et les quartiers populaires », Métropolitiques, 16 avril 2020. URL :
https://www.metropolitiques.eu/Le-Covid-19-la-guerre-et-les-quartiers-populaires.html
Logo : Affiche de Mathieu Persan, créée le 13 mars 2020

 

Les banlieues au quotidien : Diversité des situations

Les ghettos sont construits de l’intérieur comme de l’extérieur Fabio Mattioli, 2011
Cette fiche a pour but de comprendre et d’analyser les banlieues dans leur pluralité, en identifiant une démarche capable de reconnaitre leurs différences mais aussi la normalité et l’unicité de ces lieux.
Dessin de Pavel Constantin, Roumanie

 

Datacovid livre les résultats de la 1ère vague du “Baromètre COVID-19”

Réalisée par Ipsos auprès de 5000 Français âgés de 18 ans et plus du 7 au 14 avril, cette vaste enquête hebdomadaire a d’abord vocation à recueillir le plus de données possibles sur les niveaux de ressenti des symptômes de l’infection en tenant compte des antécédents médicaux, les taux de diagnostic et de dépistage déclarés, ou encore la capacité à respecter les règles de confinement et les gestes barrières et sur les populations à risques.
L’épidémie de Coronavirus et le système de santé deviennent les premières préoccupations des Français, loin devant le changement climatique, le pouvoir d’achat, le chômage et l’éducation.

  L’INSTITUT
 

Les engagements remarquables ou le travail de toutes et tous ?

Un communiqué intersyndical dénonçait, le 22 avril, la demande d’un DASEN de dresser des listes discrètes qui permettrait de « garder mémoire nominative des engagements remarquables et remarqués » pendant la crise du COVID19. Et comme il ne s’agit pas que de récompenser, la demande se complétait d’une invitation à garder aussi mémoire de « l’inverse ».

Lire la suite
 

Le risque ou le care ?

Par Marie-Hélène Luçon, animatrice du chantier « travail et syndicalisme » de l’institut de recherche de la FSU
La crise sanitaire que nous vivons a ceci de particulier qu’elle opère un effet de loupe et fait apparaître de façon encore plus saillante bien des choses qui existaient déjà et se trouvaient connues de tous mais qui n’apparaissaient pas sur la scène publique avec une telle acuité.

Lire la suite
 

L’hôpital, une nouvelle industrie.

Le langage comme symptôme - Stéphane Velut - PAR Guy Dreux Chercheur à l’IR-FSU.
Paru en janvier 2020, dans la collection d’intervention politique Tracts des éditions Gallimard, le texte de Stéphane Velut (neurochirurgien et auteur de deux romans) est probablement un des derniers témoignages, avant la crise sanitaire, sur le délabrement de l’hôpital public. Notre actualité lui donne une résonance particulière, en ce sens qu’il donne une mesure de l’aveuglement ou de l’acharnement des politiques publiques tant le constat est criant et la réalité ancienne.

Lire la suite
  ON A VU
 

Les limites du PIB et de la croissance comme indicateurs de richesse et de progrès

Dans cette vidéo réalisée pour le MOOC "C’est quoi l’éco ?", l’économiste Florence Jany-Catrice, professeur à l’Université de Lille 1, présente les principales critiques adressées aux indicateurs économiques utilisés traditionnellement pour représenter la richesse et le progrès, à savoir le PIB et sa croissance. Elle explique ensuite pourquoi les inégalités doivent être prises en compte dans les indicateurs alternatifs de richesse et de bien-être et quelles sont les différentes façons de les mesurer. Une vidéo utilisable en classe.

Lire la suite
 

Le corps est politique. Entretien avec les autrices de Notre corps, nous-mêmes

Pendant trois ans, Mathilde Blézat, Naïké Desquesnes, Mounia El Kotni, Nina Faure, Nathy Fofana, Hélène de Gunzburg, Marie Hermann, Nana Kinski et Yéléna Perret se retrouvent régulièrement, vont à la rencontre de collectifs féministes, d’enfants, pour réaliser cette réédition de Our Bodies, Ourselves publié initialement en 1973. Elles reviennent ici sur cette aventure et en présentent le résultat, dont la revue Contretemps publie un extrait.

Lire la suite
 

Nous, Ouvriers…

Une série documentaire de 3 x 52 minutes de Claire Feinstein et Gilles Perez Commentaire de Philippe Torreton.
On a peine à l’imaginer. Ils sont pourtant des millions. Un peu plus de sept selon les dernières statistiques. Sept millions de corps qui se plient, de mains qui s’activent, de sueur, de cambouis, de gestes chaque jour mille et mille fois répétés. Les ouvriers représentent encore aujourd’hui un quart de la population active française. La France en bleu de chauffe et chaussures de sécurité travaille toujours. Quand les ouvriers du textile ou de la sidérurgie diminuent, ceux du tri, de l’emballage, de l’expédition ou les conducteurs- livreurs, eux, progressent.

Lire la suite
  PUBLICATIONS
 

Regards Croisés N°33

ARTS
Calais.Témoigner de la jungle
DOSSIER
Fin du mois Fin du monde même combat
GRAND ENTRETIEN
Dominique Méda

Lire la suite
 

N’attendons pas la fin du monde. Christian Laval et Francis Vergne coord

Un grand doute s’abat sur la société : il ne serait plus possible de renverser le capitalisme. Et d’ailleurs par quoi le remplacer, avec quelles forces ? Si la course contre la montre a commencé, la tâche n’est-elle pas d’ores et déjà insurmontable ? Ce fatalisme est l’arme de l’adversaire.
Il n’y a pour le combattre qu’une seule voie : édifier des alternatives, construire un autre imaginaire, réunir des forces qui travaillent à l’invention d’un nouvel avenir possible.
Le PDF est offert ci-dessous par l’institu
Lire la suite

Lire la suite
IR-FSU Pour vous désabonner, cliquez ici