Si cet email ne s'affiche pas correctement, vous pouvez consulter directement la page.
Newsletter Déc. 19
  A LA UNE
 

Crise climatique : de COP en COP, le cataclysme se rapproche

Daniel Tanuro est ingénieur agronome et environnementaliste. Il collabore au Monde diplomatique et a fondé l’ONG belge « Climat et justice sociale ».
La 25e Conférence des parties à la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP25) débutera dans quelques jours à Madrid. Ce sommet devait initialement se tenir à Santiago mais le président chilien a préféré renoncer. Les COP rassemblent couramment 10.000 personnes : il fallait éviter qu’elles puissent témoigner de la sauvage répression policière du soulèvement contre la politique ultra-libérale du gouvernement Piñera.

 

Le tic-tac de l’horloge climatique

Pour contenir le réchauffement en dessous de 2° C, il faut changer les règles du jeu économique. Les instruments à utiliser concernent le climat, mais aussi la justice sociale et les autres facettes de la crise environnementale.
Professeur d’économie à l’université Paris-Dauphine, Christian de Perthuis a dirigé la « Mission climat » de la Caisse des Dépôts, puis a fondé la Chaire Économie du Climat à l’université Paris-Dauphine. Il a conduit différentes missions pour les pouvoirs publics, dont la présidence du Comité pour la Fiscalité Écologique à l’origine de l’introduction d’une taxe carbone en France. Il est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages, dont plusieurs ont fait l’objet d’une diffusion internationale.

 

Décomposition de l’effet des prélèvements directs et des prestations sur le niveau de vie, par décile de niveau de vie

Lecture : les mesures de 2018, une fois montées en charge, engendrent une hausse du niveau de vie de 130 euros en moyenne pour les 10 % de personnes
les plus modestes. Cette variation se décompose en un gain de 60 euros lié aux mesures sur les prestations et en un gain de 70 euros lié aux mesures sur les
prélèvements directs
Graphique tiré de la page 139 du document de l’INSEE " France portrait social année 2019"

  L’INSTITUT
 

La grève, un élan contre la fatalité des inégalités sociales

Voilà à nouveau que quelque chroniqueur nous explique que la grève prendra le citoyen en otage et qu’elle est une entrave à la liberté .... Nous glissons subrepticement vers l’affirmation que la grève serait illégitime parce qu’elle empêcherait chacun de faire ce qu’il veut, quand il le veut. Les logiques pragmatiques du discours libéral tentent d’enfermer l’aspiration à la liberté dans cette satisfaction immédiate, spontanée, primitive.

Lire la suite
 

Les gauches de gouvernement et l’école. Programmes, politiques et controverses du Front populaire à 2012

Cet ouvrage, qui fait suite au colloque organisé les 1er et 2 décembre 2016 par le CAREF, est une nouvelle preuve du dynamisme de ce centre de recherche « provincial », et de l’apport de jeunes chercheurs, comme Ismaïl Ferhat ou Julien Cahon, à son animation.
Sans épuiser un sujet particulièrement vaste, l’ouvrage, organisé en trois parties, les projets et programmes, l’action politique et les débats et controverses, et complété de témoignages d’acteurs (Robert Chapuis pour le PSU, Jacques Guyard et Jean-Louis Piednoir pour le PS, Michel Duffour pour le PCF), en donne une approche intéressante.
Par Hervé Le Fiblec de l’ IRHSES.

Lire la suite
 

Le syndicalisme professionnel, organisations et structures (de 1960 aux années 2000)

Compte rendu du Colloque IHS-CGT des 21 et 22 novembre 2019 par Josiane Dragoni.
L’Institut d’Histoire Sociale de la CGT organise régulièrement des colloques portant sur des problématiques concernant le syndicalisme et l’histoire de la CGT. Le dernier portait sur l’organisation et les structures du syndicalisme, à savoir la question de ses bases professionnelles, un ensemble à interroger alors que d’importantes mutations affectent le salariat depuis les années 70.

Lire la suite
  ON A VU
 

Les besoins artificiels Comment sortir du consumérisme

Razmig KEUCHEYAN. Le capitalisme engendre des besoins artificiels toujours nouveaux. Celui de s’acheter le dernier iPhone, par exemple, ou de se rendre en avion dans la ville d’à côté. Ces besoins sont non seulement aliénants pour la personne, mais ils sont écologiquement néfastes. Leur prolifération sous-tend le consumérisme, qui lui-même aggrave l’épuisement des ressources naturelles et les pollutions.

Lire la suite
 

Le chemin des femmes

Michelle Perrot est une des plus grandes historiennes contemporaines. Ses travaux, pionniers en matière d’histoire sociale, d’histoire des marges, des femmes et du genre, ont puissamment contribué à renouveler la discipline et ses objets. Les trois séquences qui rythment ce volume correspondent à ses thèmes de prédilection : ouvriers, marges et murs, femmes.

Lire la suite
 

Dialogue sur l’histoire, la religion et les sciences

Faut-il considérer que le rationnel est du côté de la science, et l’irrationnel du côté de la religion ? Et que la première a détrôné la seconde ? Rien n’est moins sûr : elles n’ont pas les mêmes objets. On emploie le mot « science » comme s’il avait eu le même sens de toute éternité, comme s’il signifiait la même chose pour Aristote, Copernic, Galilée ou Stephen Hawking.
Par Michel Blay et François Euvé.

Lire la suite
  AGENDA
 
Du 9 au 13 Décembre

9ème Congrès National de la FSU à Clermont-Ferrand

 
Jeudi 16 janvier 14h

« analogies et différences entre les crises des années trente et celles d’aujourd’hui » , au CESE avec Serge Wolikow

 
30 Janvier 2020 à 14h

Le salariat à statut et la question de l’égalité – Siège de la CGT (Montreuil) - IHSCGT/IR-FSU

  PUBLICATIONS
 

Regards Croisés N°31

ARTS
Le plaisir en partage
DOSSIER
Aux origines de la méritocratie
GRAND ENTRETIEN
Gaël GIRAUD

Lire la suite
 

N’attendons pas la fin du monde. Christian Laval et Francis Vergne coord

Un grand doute s’abat sur la société : il ne serait plus possible de renverser le capitalisme. Et d’ailleurs par quoi le remplacer, avec quelles forces ? Si la course contre la montre a commencé, la tâche n’est-elle pas d’ores et déjà insurmontable ? Ce fatalisme est l’arme de l’adversaire.
Il n’y a pour le combattre qu’une seule voie : édifier des alternatives, construire un autre imaginaire, réunir des forces qui travaillent à l’invention d’un nouvel avenir possible.
Lire la suite

Lire la suite
IR-FSU Pour vous désabonner, cliquez ici