Si cet email ne s'affiche pas correctement, vous pouvez consulter directement la page.
Newsletter Sept. 2019
  A LA UNE
 

TEMPS DE TRAVAIL Une autonomie académique dégradée

Le dossier du mensuel du SNESup de juin traite de la question du temps de travail pour les enseignants-chercheurs.
Lors de la récente discussion de la loi de "transformation" - destruction - de la fonction publique à l’Assemblée nationale, Olivier Dussopt, secrétaire d’État à la Fonction publique, déclare qu’il est nécessaire de « clarifier » le temps de travail des enseignants et des chercheurs.
Olivier Dussopt dit « clarifier ». C’est une exigence du SNESUP-FSU depuis longtemps pour revaloriser nos métiers, améliorer nos conditions de travail et l’exer-cice de nos missions.
Nous avons extrait deux articles, le premier de CHRISTINE EISENBEIS et HÉLÈNE GISPERT,FSU, université Paris-Sud.

 

Un temps pour assujettir

Pourquoi sommes-nous si fatigués ? Pourquoi avons-nous constamment le sentiment que nous n’avons plus le temps de ne rien faire, plus le temps en tout cas de bien faire notre travail ? Quelle est l’origine de cette fatigue malsaine ? Prenons un peu de recul.
Par ÉVELYNE BECHTOLD-ROGNON, professeure de philosophie dans un lycée du nord de l’Essonne, autrice de Pourquoi joindre l’inutile au désagréable, En finir avec le nouveau management public (Éd. de l’Atelier, 2018), membre de l’Institut de recherches de la FSU

 

Le taux de syndicalisation se stabilise à un niveau très faible

Un salarié sur dix seulement adhère à un syndicat en France. Le taux a chuté de 30 % à 17 % dans les années 1950, il est ensuite resté assez stable jusqu’à la fin des années 1970, puis a dégringolé à nouveau pour atteindre 10 % au début des années 1990 selon les estimations du ministère du Travail. Depuis, le taux est resté à peu près au même niveau, autour de 11 % (données 2016, nouvelle série depuis 1996).

  L’INSTITUT
 

Exigence et intelligibilité

Les discours politiques ont des volontés tactiques qui laissent trop souvent la rhétorique prendre le pas : la prise en compte de la complexité, la volonté d’ancrer la logique argumentaire dans une construction conceptuelle, l’étayage des énoncés par une analyse patiente et objective de la réalité cèdent la place à la seule habileté argumentaire. On finit même par reconnaître comme qualité essentielle l’agilité avec laquelle les éléments de langage produisent des consentements immédiats fussent-ils superficiels.

Lire la suite
 

Les retraites, un enjeu salarial

Dans le cadre des rencontres-débats sur le thème « Le syndicalisme et l’égalité » (France XXe et XXIe siècle) :
l’Institut de Recherches de la FSU et l’Institut d’Histoire Sociale de la CGT
proposent le Jeudi 3 octobre 2019, 14h-17h

local du SNUipp-FSU, 12 Rue Cabanis, 75014 Paris. M° Glacière.
Les retraites, un enjeu syndical

Intervenants : René Mouriaux, politologue ; Michel Pigenet, historien ; Christiane Marty, Fondation Copernic ; Daniel Rallet, IR FSU ;

Lire la suite
 

L’institut de recherches de la FSU publie !

Cette rentrée va voir la publication, par l’institut, de trois livres.
Le premier, dès novembre, est l’attendu « Tome2 » de l’histoire de la FSU : « La FSU dans la cour des grands ».
Le second, du chantier « Politiques néolibérales et alternatives syndicale » porte justement sur N’attendons pas la fin du monde ! Alternatives et mouvement social.
Enfin notre camarade Frederic Grimaud nous livre un nouvel ouvrage sur « Le travail « contrarié » de la direction ».

Lire la suite
  ON A VU
 

Vers une nouvelle guerre scolaire

Un livre de Philippe Champy, qui participera au débat de l’institut au village du livre à la fête de l’l’Huma, samedi 14 sept. à 10h.
Quand les technocrates et les neuroscientifiques mettent la main sur l’Éducation nationale.
Ancien ingénieur à l’INRP (l’ancêtre de l’IFé) et ancien éditeur (Retz), Philippe Champy publie un ouvrage qui marque la rentrée.

Lire la suite
 

Parenté sans papiers

Simon et Julie, sénégalais, mariés, ont un fils au pays et deux enfants à Paris : sans papiers pendant huit ans, ils sont régularisés au motif de leur « vie privée et familiale ». Hortense vient des Philippines ; mère célibataire d’une fille née à Paris, elle vit durant huit ans sans papiers avant d’être régularisée pour « cinq ans de présence prouvée et un enfant scolarisé depuis au moins trois ans ».
Frederique Fogel est anthropologue, directrice de recherches au CNRS, militante RESF.

Lire la suite
 

Des hommes justes. Du patriarcat aux nouvelles masculinités

Comment empêcher les hommes de bafouer les droits des femmes ? En matière d’égalité entre les sexes, qu’est-ce qu’un « mec bien » ? Il est urgent aujourd’hui de définir une morale du masculin pour toutes les sphères sociales : famille, entreprise, religion, politique, ville, sexualité, langage. Parce que la justice de genre est l’une des conditions de la démocratie, nous avons besoin d’inventer de nouvelles masculinités : des hommes égalitaires, en rupture avec le patriarcat, épris de respect plus que de pouvoir. Juste des hommes, mais des hommes justes.
Ivan Jablonka est historien et écrivain.

Lire la suite
 

Enfances de classe. De l’inégalité parmi les enfants

Quatre années d’enquêtes, dix sept chercheurs mobilisés pour scanner l’environnement scolaire et familial de trente cinq enfants inscrits en dernière année de maternelle. Et décidément ils "vivent au même moment dans la même société, mais pas dans le même monde" . Le dernier ouvrage dirigé par Bernard Lahire mérite de devenir le livre de chevet des passionné.e.s d’éducation et de leur ministre.

Lire la suite
  AGENDA
 
13-14-15 Sept

IR-FSU à la Fête de l’Huma - salon du livre - Table ronde samedi 10h "L’école de Blanquer ou la neuropédagogie"

 
Jeudi 3 Oct. 14h

RETRAITES UN ENJEU SYNDICAL local du SNUipp-FSU, 12 Rue Cabanis, 75014 Paris. M° Glacière.

  PUBLICATIONS
 

Regards Croisés N°30

ARTS
L’art en partage
DOSSIER
Gratuité
GRAND ENTRETIEN
Pauline CHABERT

Lire la suite
 

Payer pour réussir ?

Le marché du soutien scolaire
Le soutien scolaire marchand concerne une part tout à fait significative des élèves puisque environ 15 % des lycéens en bénéficient. Derrière cette moyenne se cachent d’importantes disparités sociales. Ainsi ce soutien scolaire est-il révélateur du poids du capital économique dans la reproduction des inégalités scolaires.
L’ouvrage analyse précisément sa diversité et ses stratégies mais aussi le rôle de l’État dans la structuration du marché. Il montre comment le soutien scolaire construit un marché de l’angoisse et participe de l’exacerbation de la compétition scolaire.
Collection Comprendre et Agir 110 pages

Lire la suite
IR-FSU Pour vous désabonner, cliquez ici