Accueil du chantier  > Production  > Comptes-rendus de réunion

L’école et ses critiques

20 mai 2010

Présents : Michel DESCHAMPS, Danielle CZAL, Gabriel LANGOUET, Philippe MAZEREAU, Yves BAUNAY, Jean Pierre GAREL, François BOUILLON, Gérard BLANCHETEAU

POINT SUR LES SOUS-CHANTIERS

1-1 Les publications militantes 2009 :

Commentaires sur le cpte rendu de la réunion du 7 avril : -contact pris avec le PS pour une rencontre avec B Julliard -Gérard et J Pierre poursuivent leur analyse sur les publications : celles du GFEN, du CRAP, de l’AMF et l’ARF -la presse syndicale sera étudiée dans un second temps pour permettre une analyse distanciée prenant en compte les observations tirées de la première approche

1-2 - Les ouvrages savants :

1-2 a Danielle revient sur le corpus (voir annexe) et le classement des ouvrages retenus : critères de classement : le genre de l’ouvrage, l’année (cf fiche avril 2010) : Le corpus avoisine les 3500 ouvrages. Ils sont classés par années. Il reste maintenant à déterminer ceux qui relèvent :
de la recherche scientifique (et ses différents champs) ;
des essais (sous différentes formes : politiques, journalistiques, éducatifs, pédagogiques) ;
des récits personnels ;
et les livres de fiction qui nécessitent une recherche distincte ; Les réalités professionnelles des auteurs nous guideront pour déterminer le type d’ouvrages Il est possible d’envisager pour le 5 juillet, de répertorier par années les ouvrages de sociologie, et éventuellement une première étude des ouvrages 2009 pour valider ou nom le caractère opérationnel des cinq critères qui ont émergé de l’étude des journaux.(*) Dans un deuxième temps, les titres seront passés au crible de Lexico pour faire émerger les caractéristiques saillantes des ouvrages sur l’école.

1-2-b Philippe prévoit une présentation du corpus retenu en septembre

1-3-La presse quotidienne :

Intervention de Michel Deschamps : Les comptages globaux sont terminés. Le corpus étudié compte 4747 articles dont 3622 exclusivement consacrés à l’école, donc hors mouvement social et questions relatives à la jeunesse. Sur 11 mois, c’est une moyenne mensuelle de 431 et 329 articles. En juin, seront présentés les graphiques correspondants ainsi que les moyennes par quotidien et par thème. La phase qualitative et transversale va pouvoir commencer.

Pour ce qui concerne les cinq questionnements centraux : étude quantitative du corpus mensuel, classement en dominante (séquences scolaires, sociétales, sociales) analyse thématique (image donnée de l’école, discours de l réforme, mouvements sociaux, les acteurs, les finalités de l’école) l’analyse confirme leur pertinence permettant d’aller vers un questionnement plus élaboré : celui qui permettra la confrontation avec les deux autres sous-chantiers.

Ce questionnement tourne autour de cinq problématiques (*) :

1 le postulat de crise et ses symptômes qui interroge l’image majoritairement dépréciative et conflictuelle que la presse donne de l’école

2 les évidences explicatives sur les raisons explicitement ou implicitement avancées de cette crise

3 le casting sélectif des « acteurs » légitimés à paraître sur la scène scolaire

4 les conflictualités nouvelles par opposition aux forces traditionnelles des acteurs du mouvement social

5 déclin ou mutation ? qui cherche à interroger le « mouvement », « l’aboutissement » de la saga scolaire portée par la presse

Cette base de questionnement permettra la rédaction d’une synthèse des onze analyses mensuelles. Ce travail constituera le « matériau » de la partie presse de la publication sur l’école et ses critiques.

La synthèse aura un prolongement : celui de l’approfondissement de quelques thèmes ou intuitions qui se dégagent comme la « norme médiatique », « l’imposition polémique », « l’héroïsation corporative », « la démocratisation choisie sarkozienne » la « réinstitutionalisation de l’école..

Ces premières phases du travail, dont celle des entretiens avec des journalistes et des acteurs de l’école, conduira sans doute, au-dela de ce sous-chantier, à poser la question d’un NOUVEAU CONTRAT PRESSE-ECOLE, évidemment problématique.

Il a été également évoqué de constituer une grille d’analyse et de définition d’une politique éducative et scolaire à partir des repères fournis par J. Beillerot et C. Lelièvre, ceci afin de pouvoir caractériser d’une part la période 2000-2010 et d’autre part de pouvoir dire s’il existe une politique éducative de Sarkozy et en quoi elle se distingue ou pas des précédentes.


annexe : Presentation Danielle CSAL

Constitution du corpus des ouvrages

1-la méthode * Après avoir tenté de construire le corpus sur Gallica de la BNF (échec pour un listing généraliste sur 10 ans), * puis commencé une recherche internet sur les éditeurs (environ 60 éditeurs), tous n’ayant pas de site internet complet.- les corpus constitués serviront de contrôle avec la liste SUDOC pour vérifier si des ouvrages ne manquent pas. * nous nous somme tournés vers SUDOC, base de données universitaire. En renseignant les mots sujets suivants : éducation, système éducatif et scolaire, reliés par ou pour la période 2000-2009, ouvrages publiés en France et en français, il apparaissait près de 12 000 ouvrages. Il n’est fait mention d’aucun ouvrage littéraire traitant des questions de l’école.

2-Les ouvrages exclus du corpus SUDOC

a- Certains étaient faciles à éliminer
les ouvrages d’éducation médicale ou para médicale (les ouvrages concernant les orthophonistes …) ; ou ceux des travailleurs sociaux hors éducation nationale
les thèses quand elles n’étaient pas publiées chez un éditeur ;
les publications officielles, rapport de l’Assemblée nationale et du Sénat et des commissions (affaires sociales, défense, culturelles…) qui touchent à l’éducation,
les publications du MEN : programmes et contenus de concours et d’examens (CAP, BEP, BTS) et les documents d’application ; les contenus de concours préparant aux métiers de l’éducation ; la géographie de l’école, l’évaluation des acquis des élèves…. Et les rapports annuels de l’IGEN.
les avis du Conseil économique et social ainsi que des CES régionaux sur l’éducation.
les ouvrages traitant de l’éducation à la santé
les ouvrages du type : « que faire avec un bac X » ou « comment s’orienter après la 3ème seconde etc.. » ainsi que tous les guides d’orientation après le collège et le lycée ;
les ouvrages préparant aux grandes écoles ou des écoles d’art sur le thème « comment choisir »

b- Certains nécessitaient des choix : J’ai ainsi éliminé : * les ouvrages d’éducation familiale quand ils ne concernaient pas l’école dans les mots clefs * l’éducation populaire quand les ouvrages n’y incluaient pas de l’école * tous les ouvrages de didactique spécifique à une discipline, à une thématique (musique, cinéma, théâtre) ou à un niveau d’enseignement spécifique ainsi que des activités du type « monter un projet ».

Par contre, j’ai gardé les ouvrages didactiques quand ils traitaient de thématiques transversales aux disciplines.

3-Des hésitations et interrogations que nous avons tranchées

Seront prises en compte :
la question du développement durable, traitée comme question scolaire, non didactique s
les questions de citoyenneté et éducation civique : traitée comme question scolaire.
la question de l’éducation spécialisée : quand elle interroge le système scolaire, mais exclure la dimension didactique

Seront exclus :
la question de la formation permanente et de la VAE :
les guides juridiques des enseignants (en éliminant comment devenir enseignant) :
la question des formateurs et de la formation pour adultes

J’ai gardé
les publications thématiques de la DEGESCO qui dit des préoccupations sur l’enseignement
des ouvrages qui traitaient de l’histoire d’une discipline (ex EPS) au tire des recherches historiques
les guides du jeune enseignant ou les guides des aides aux élèves en difficulté (parce que cela dit des préoccupations auprès de l’opinion publique)
les ouvrages traitant de la relation travail/formation quand apparaissaient dans les mots clefs les termes « formation professionnelle » ;
les ouvrages s’adressant à l’opinion sur des difficultés du système.
Il faudra faire des investigations pour cerner les ouvrages de fiction traitant de l’école. - Les ouvrages traduits quand ils touchent à des questions éducatives majeures (il y en a peu une vingtaine)

Une attention particulière est nécessaire
Mettre dans une corbeille spécifique : les actes des colloques universitaires ou éducation nationale ; les actes de la recherche en sciences sociales qui touchent à l’éducation, quand ils font l’objet de n°spéciaux de Revue
En ce qui concerne les rééditions, conserver la dernière (en donnant les années de la première édition et réédition).
les « que sais-je » devront être repéré comme synthèse de l’état d’une question

4-Ce qu’il reste à faire

Les documents se présentent sous la forme de « cahiers » classés par années d’une centaine de pages en moyenne (entre 300 à 400 ouvrages – cela semble plutôt homogène d’une année à l’autre entre 2003 et 2009)

Il reste encore à traiter 2002 -2001 et 2000 et à éliminer les doublons (je pense une centaine).

Le corpus devrait être au maximum de 3500 ouvrages.

Lorque le corpus sera définitf, il faudra prendre contact avec le SNE pour le vérifier.

Il faudra mettre à jour les corbeilles, qui permettront de vérifier les ouvrages éliminés qui pouvaient poser problèmes.

5-Préciser notre problématique de classement des ouvrages et ce que nous visons.

a-L’objectif est d’établir un premier classement

1- ouvrages issus de la recherche (socio, éco, histoire, psycho se distinguent clairement) * production d’un chercheur ou d’une équipe de recherche * production liée à des colloques

2- essais * à caractère : pédagogiques, éducatifs philosophiques, journalistiques, politiques etc.… * supposés savants, en fonction du statut socio professionnel de l’auteur : exemple Meirieu

3- récits personnels et autobiographies

les œuvres fictionnelles

Ce premier classement doit nous dire comment s’ordonne notre corpus : intuitivement, ce n’est pas la recherche qui est dominante. Toujours intuitivement : les thèmes dominants paraissent être les questions du handicap à l’école, de la violence et des difficultés scolaires. A vérifier

Le classement par année devrait aussi nous donner des indications

b- Pour le traitement des titres : Doit-on distinguer selon les trois catégories énoncées : à première vue ce qui touche à la recherche est plus descriptif que les titres des essais qui noircissent le tableau de l’école. ?

c- Des éditeurs se distinguent du point de vue de la production concernant l’école :
les différentes presses universitaires
l’Harmattan
ESF
et évidemment l’INRP¨, le CNDP et les CRDP On questionnera certains d’entre eux pour savoirs les critères de sélection et leur politique éditoriale en matière d’éducation

d- l’établissement de notre échantillon représentatif La question des années devra être prise en compte, combinée au type d’ouvrages, en fonction de leur fréquence .

Envoyer à un ami  Version imprimable de cet article Version imprimable