Accueil du chantier  > Production  > Travaux de recherche en cours  > Notes de lecture

L’école et ses critiques

DES PARENTS DANS L’ECOLE

1IDENTIFICATION
Titre : Des parents dans l’école
Auteur(s) : KHERROUBI M. (dir.)
Éditions : ERES
Année : 2008
ISBN : 978-2-7492-0877-0
pp. 216
Genre : COMPTE-RENDU DE RECHERCHE, financement Fondation de France
Auteur : Équipe de recherche mixte (REV) Paris XII (CERLIS) et PARIS VIII Bibliographie : OUI

2 CONTENU

L’ouvrage restitue le travail d’enquête menée par l’équipe sur les modes de collaboration/coopération (les termes étant considérés comme équivalents par les auteurs) entre famille et école. A partir d’une enquête conduite auprès d’écoles maternelles et élémentaires dont une partie avaient reçu le « prix école » de la fondation de France pour leur projet de collaboration famille-école. D’emblée le parti-pris compréhensif de la recherche, soucieux d’entrer dan leur cœur des pratiques réelles des écoles, est affiché. L’arrière plan de valorisation des pratiques qui réussissent est aussi présent dans le projet initial de l’appel d’offres de la Fondation de France. L’enquête s’appuie sur des entretiens avec des enseignants et des parents avec l’objectif de recueillir des regards croisés. L’analyse repose sur le constat que le rôle de parent d’élève s’envisage sur trois versants : citoyen, usager, co-producteur de la réussite de l’enfant. Par ailleurs, ce rôle s’aborde aussi sur le plan individuel ou collectif de la fonction délégué de parent. A noter que la fonction de représentation est peu perceptible chez les parents délégués, beaucoup sont demandeurs de relations individualisées, on lit en filigrane une instrumentalisation de la fonction dans une perspective d’amélioration de la connaissance du milieu scolaire pour certaines familles. Les différents chapitres rendent compte, outre la présentation de la démarche :

des modalités d’implication scolaire des parents en rapport avec le devenir scolaire de ces derniers ; des mécanismes de construction de la confiance entre école et parents, c’est-à-dire les modalités de construction d’un terrain commun entre préoccupations des familles et préoccupations scolaire ; du rôle des ATSEM dans cette relation au niveau de l’école maternelle ; des spécificités de la dynamique coopérative en ZEP.

Globalement nous suivons dans l’ouvrage les différentes modalités concrètes de la conflictualité liée aux formes d’engagement des familles et des enseignants dans la collaboration. On entre par le menu dans les méandres de relations où se jouent des accords sur des mots communs tels qu’autonomie, maturité, maturation, à partir de points de vue différents. Les notions d’éducation parentale sont toujours présentes chez les enseignants. L’institution de moments d’accueil ouverts à l’école maternelle se révèlent être des moments privilégiés de connaissance et de confrontation mutuelle des modèles éducatifs. La participation des parents à certaines activités scolaires est guidée par la volonté de mieux connaître les techniques et les enjeux de l’école et aussi à construire un espace de continuité entre la maison et l’école. Mieux connaître les exigences de l’école pour mieux aider les enfants. Les enseignants constatent en ZEP que la politique d’ouverture de l’école « attire » les familles prêtes mais suscite peu de nouvelles participations. La réalité la plus partagée en milieu populaire semble être la crise de confiance qu’il s’agit de dépasser pour évoluer vers la coopération. Même lorsqu’il existe un réseau d’entraide de voisinage l’école ne fait pas partie de l’univers de collaboration entre familles, hormis l’accompagnement des élèves à l’école. A l’inverse, pour les familles des classes aisées ou supérieures l’école fait partie intégrante de la construction d’un réseau de socialité. C’est par la participation aux activités de l’école que des contacts se nouent des amitiés s’installent. Par ailleurs, dans les dynamiques relationnelles entre parent t école des conflictualités peuvent apparaître entre direction et parents ou équipe d’enseignants et parents. Les jeux de soutiens différentiels font que les parents se trouvent quelque fois à l’origine ou impliqués dans des conflictualités se nouant à l’occasion de renouvellements d’équipe ou de changement de direction. A noter un point important, le rôle prépondérant des directeurs d’école en ZEP dans l’instauration du climat de confiance en les familles et l’école. Du côté du rôle des ATSEM là aussi on retrouve une utilisation différentielle selon les milieux sociaux de la présence de ces personnels spécifiques à l’école maternelle. Sur fond de séparation nette et hiérarchisée des rôles, le « scolaire » pour les enseignants et le « reste » pour l’ATSEM, on observe une utilisation diversifiée des relations avec l’ATSEM. Pour certains parents de milieux populaires elles constituent une voie d’accès possible vers le monde de l’école, une sorte de médiation affective qui facilite les échanges avec l’enseignant.

3 COMMENTAIRES

Le travail présenté nous fait entrer dans le détail des systèmes de relation entre familles et école en évitant de se cantonner à la position sociale des familles comme seule manière d’approcher cette question. De fait nous avons affaire à l’ouverture sur la complexité des relations familles école : où distance et conflictualité apparaissent souvent comme les premières caractérisations. Le travail de sociologie compréhensive nous introduit à une saisie fine des mécanismes permettant la construction progressive de la confiance, qui semble l’enjeu majeur des relations familles école. A partir de la confiance, le retrait ou la coopération sont des voies préférentiellement adoptées selon les milieux sociaux. Or les voies de construction de cette confiance sont multiples et soumises à beaucoup de déterminants contextuels dont on regrette l’absence de tentative de récapitulation. Dans le même ordre d’idée, l’absence d’un point de vue synthétique permettant de caractériser les différentes orientations des relations familles écoles en fonction des déterminants locaux, affaiblit la portée du matériel analysé.

Philippe MAZEREAU

Post-Scriptum
Modifier cet article

Envoyer à un ami  Version imprimable de cet article Version imprimable