16-09-2020

 | A LA UNE

« Être américain aujourd’hui » : l’identité américaine, une construction permanente

On croyait connaître les États-Unis avant que ne surgisse le phénomène Donald Trump. Mais pour Didier Combeau, essayiste et spécialiste des États-Unis, les interrogations que soulève l’actuel locataire de la Maison-Blanche sont anciennes.
Depuis qu’il a surgi sur le devant de la scène politique, Donald Trump occupe tout l’espace. Mais l’homme d’affaires du Queens n’a pas tout inventé. Bien au contraire, comme l’explique Didier Combeau, spécialiste des États-Unis, dans son nouvel essai.
Gilles Biassette, le 10/07/2020 dans "La Croix"

« Le style est nouveau, et pour cette raison le débat politique américain paraît aujourd’hui centré sur sa personnalité, écrit-il. Mais il ne faut pas confondre le doigt et la lune ; les jugements à l’emporte-pièce, les déclarations tonitruantes et les décisions hâtives de Trump s’appuient bel et bien sur des réalités profondes de la société américaine ».

Derrière des coups de balanciers brutaux, une identité toujours en construction

Tous les quatre ans, ou - plus fréquemment - tous les huit ans, l’Amérique connaît un violent coup de balancier. En 2000, un Texan évangélique, George W. Bush, succède à Bill Clinton, progressiste cool et joueur de saxo. Huit ans plus tard, le cow-boy aux bottes tachées de pétrole cède la place à Barack Obama, intellectuel noir raffiné et charismatique. En 2016, nouveau coup de barre à droite, avec Donald Trump, homme d’affaires bling-bling et (selon certains) un peu zinzin.

Parle-t-on vraiment du même pays ? Sans aucun doute, répond Didier Combeau, qui montre comment l’histoire américaine s’est construite sur des interrogations permanentes n’ayant jamais trouvé de réponses définitives. Qu’il s’agisse de la question de l’immigration ou du rapport à la nature, écrit l’auteur, Donald Trump est l’héritier d’un courant de pensée qui a toujours existé, avec plus ou moins de pouvoir et d’influence selon les époques.

Un essai dense et pédagogique, à quatre mois du scrutin

En remontant aux racines des États-Unis, Didier Combeau, qui a notamment beaucoup écrit sur les questions de violences urbaines et de police, rappelle combien les États-Unis, en dépit d’une proximité culturelle certaine avec la vieille Europe, ont une histoire spécifique. Une histoire marquée en particulier par une structure fédérale complexe à appréhender depuis le sol de la France jacobine.

Avec pédagogie, cet essai balaie les différents pans de la société américaine et analyse les débats qui l’agitent, depuis le mouvement #MeToo jusqu’à la question des armes à feu en passant par l’éducation et la santé. Il rappelle l’importance, concernant ces questions de société, d’institutions méconnues en France, à commencer par la Cour suprême des États-Unis, qui ne cesse de faire le lien entre l’Amérique des origines et celle d’aujourd’hui. Ce faisant, Didier Combeau corrige de nombreuses illusions d’optique liées à une fausse familiarité avec les États-Unis. Un livre à recommander pour tous ceux qui veulent suivre de près la course à la Maison-Blanche.

Être américain aujourd’hui. Les enjeux d’une élection présidentielle
De Didier Combeau Gallimard, 288 p., 20 €

Paru dans La Croix

Envoyer à un ami  Version imprimable de cet article Version imprimable

Voir tous les articles « A LA UNE »