Accueil du site  >  L’Institut
06-05-2019

 | L’Institut

Femmes, savoirs et pouvoirs

Lors de la dernière journée inter-chantier, nous avons décidé la création d’un nouveau chantier de l’IR-FSU.
Anne Lefebvre-Schuhl est membre de la commission Femmes et travail du SNCS, Hélène Guennou a été chargée de mission RH de l‘université Paris Sud et à ce titre a beaucoup travaillé sur ces questions de genre, Hélène Guennou et Hélène Gispert ont été partie prenante d’un colloque du Centre d’Alembert « Effets de genre dans les sciences et les techniques » (2012). Christine Eisenbeiss est membre du SNCS.
Vous trouverez ci-joint la fiche déposée pour l’AG de l’institut qui explicite les éléments de ce nouveau chantier.

Institut de recherches de la FSU

Fiche chantier Femmes 2019-2020

1.-Fiche d’identité du chantier :

Intitulé de l’objet de recherche : Femmes, savoirs et pouvoirs

Résumé descriptif de l’objet :

« Vous êtes les bienvenues à condition de ne pas faire d’histoires" (Vinciane Despretet Isabelle Stengers, Les Faiseuses d’histoires. Que font les femmes à la pensée  ?

Notre expérience sur cette question des femmes est celle d’un milieu où les femmes sont peu nombreuses (recherche et enseignement supérieur dans une faculté des sciences et une université scientifique) et où les inégalités femmes/hommes sont trop souvent de fait l’objet d’un déni des femmes elles-mêmes. Notre engagement sur cette question est limité et récent compte tenu de nos trajectoires : Anne Lefebvre-Schuhl est membre de la commission Femmes et travail du SNCS, Hélène Guennou a été chargée de mission RH de l‘université Paris Sud et à ce titre a beaucoup travaillé sur ces questions de genre, Hélène Guennou et Hélène Gispert ont été partie prenante d’un colloque du Centre d’Alembert « Effets de genre dans les sciences et les techniques » (2012).

Notre ambition sur cette question des femmes est de trouver des leviers pour une prise de conscience, en faire discuter sur le terrain, avec l’objectif de faire bouger les pratiques (y compris syndicales).

2 volets sont retenus :

Veiller à la prise en compte de la dimension Femmes dans tous les chantiers et la nourrir

Réflexion spécifique sur la question Femmes-savoirs-pouvoirs.

Membres porteurs du projet

Hélène Gispert, Anne Schuhl, Hélène Guennou, Christine Eisenbeis

2.-Présentation de la recherche pour 2019-2020 :

Objet de recherche :

L’objet de la réflexion proposée avec Femmes-savoirs-pouvoirs est les normes attendues de réussite, l’activité académique, la notion de carrière n’étant qu’un outil pour mener cette étude.

Objectifs théoriques et pratiques jusqu’en juin 202Dans un premier temps, élaboration d’une « culture commune » sur le sujet et précision des objectifs
en fonction des intérêts des divers membres du chantier.

Méthodologie retenue :

6 rencontres par an, certaines avec audition de chercheur.ses, d’autres en connexion avec un autre chantier.

Composition du groupe de travail

Hélène Gispert, Anne Schuhl, Christine Eisenbeis, Evelyne BR, Jean-Michel Drevon, Josiane Dragoni, Dominique Cau-Bareille, Erwan Lehoux, Yves Baunay

3.-Moyens demandés :
3.1 Moyens humains : aucune décharge pour commencer.
3.2 Moyens matériels : locaux pour les réunions

Envoyer à un ami  Version imprimable de cet article Version imprimable

Voir tous les articles « L’Institut »

Newsletter