Accueil du site  >  L’Institut
28-04-2020

 | L’Institut

L’hôpital, une nouvelle industrie.

Le langage comme symptôme - Stéphane Velut - PAR Guy Dreux Chercheur à l’IR-FSU.
Paru en janvier 2020, dans la collection d’intervention politique Tracts des éditions Gallimard, le texte de Stéphane Velut (neurochirurgien et auteur de deux romans) est probablement un des derniers témoignages, avant la crise sanitaire, sur le délabrement de l’hôpital public. Notre actualité lui donne une résonance particulière, en ce sens qu’il donne une mesure de l’aveuglement ou de l’acharnement des politiques publiques tant le constat est criant et la réalité ancienne.

Tracts Gallimard, n°12

Contre le métalangage destiné à fabriquer le consentement

Ce texte court et percutent fait le choix d’aborder les difficultés profondes de l’hôpital non pas à travers un décompte des lits manquants ou des unités de soin fermées mais à travers un symptôme singulier : celui du langage. Un langage qui s’est imposé à un milieu qui, a priori, était bien peu fait pour l’accueillir, encore moins pour l’adopter. Ce langage c’est celui du New Public Management, celui de l’optimisation appréhendée par des ratios financiers, celui des graphiques et des « démarches d’excellence ». Bref tout ce « métalangage » typique du néolibéralisme qui signale une conception radicalement nouvelle des lieux de soin comme de la philosophie générale de l’assistance publique.

Avec humilité, l’auteur affirme : « […] j’ai vécu dans un état de cécité face au fonctionnement même de l’hôpital qui m’employait. Peut-être parce que les changements furent si lents et si proches de moi que je ne les ai pas vus venir. » Il restitue alors certains glissements sémantiques (le passage de « l’hôpital de stock » à « l’hôpital de flux » par exemple), l’apparition de nouveaux indicateurs (« durée moyenne de séjour », l’Ondam, etc.), de nouvelles méthodes de gestion (« schémas de gouvernance », « délégation de gestion », etc.) et la recherche toujours plus pressante de la « valorisation » des actes avec la T2A (tarification à l’acte).

Bref, tous ces éléments de langage qui « ornent » et « rassurent » et qui font que l’on participe malgré soi à ces transformations ; car « Orner, rassurer, intimider… fabrique le consentement ».

Un consentement d’autant plus surprenant que ces transformations se sont accompagnées d’une dévalorisation –matérielle et symbolique - de nombreux métiers (dont l’auteur défend le caractère artisanal) : « De sujet d’estime, le praticien s’est vu progressivement transformé en sujet d’attente. ».

Envoyer à un ami  Version imprimable de cet article Version imprimable

Voir tous les articles « L’Institut »

Newsletter