03-03-2020

 | GRAPHIQUE

La pauvreté dans les grands pays riches : la France se distingue

Parmi les grands pays riches, la France est celui où le taux de pauvreté (8,3 %) est – de loin – le plus faible. Il est deux fois moins élevé qu’aux États-Unis (17,8 %) qui ferment la marche du classement. La situation se dégrade nettement en Allemagne.
Une étude de l’observatoire des inégalités.
voir l’article complet

Avec un taux de pauvreté de 8,3 % en 2016 au seuil à 50 % [1], la France est clairement le modèle social qui lutte le mieux contre la pauvreté, selon les données de l’OCDE. À l’autre bout du classement, aux États-Unis, la part de personnes vivant sous le seuil de pauvreté est deux fois plus élevée (17,8 %). Suivent ensuite le Japon et l’Espagne (15,7 et 15,5 %), l’Italie (13,7 %), le Royaume-Uni (11,9 %) et l’Allemagne (10,4 %).

Les classements internationaux mélangent souvent de très nombreux pays de tailles tellement différentes que la comparaison n’a guère de sens. Si l’on avait complété notre classement par les principaux pays d’Europe, seuls la Finlande et les Pays-Bas seraient mieux classés que la France (voir notre article).

La France fait mieux que les autres pays comparables en termes de taux de pauvreté [2]. Avec le Japon, elle fait aussi partie des deux seuls pays où ce taux a diminué légèrement par rapport à 2012, selon les données de l’OCDE. Alors même que le Japon partait de beaucoup plus haut, puisque le taux de pauvreté avait grimpé à 16,1 % en 2012. L’Espagne avec + 1,5 point et surtout l’Allemagne (+ 2 points) sont les pays où le nombre de pauvres a le plus augmenté au cours de la période. L’Allemagne, qui se situait dans les meilleurs rangs au monde au début des années 2010, a vu sa situation sociale se détériorer profondément en quatre ans.

Les données internationales font ressortir des modèles de pays différents. Les pays anglo-saxons et le Japon, où le niveau de vie est élevé, connaissent de grands écarts et la redistribution de la richesse, moins développée, laisse un niveau de pauvreté plus important. Dans les pays méditerranéens, moins riches, le niveau de vie des plus démunis est particulièrement bas. Enfin, les pays où la pauvreté est la plus faible sont ceux qui conjuguent à la fois hauts niveaux de vie et redistribution importante de la richesse. La nouveauté de ces dernières années est le basculement de l’Allemagne de ce dernier groupe de pays vers le modèle anglo-saxon.

[1] Le seuil de pauvreté utilisé par l’Observatoire des inégalités, comme par l’OCDE, est le seuil fixé à 50 % du niveau de vie dit « médian », qui partage les ménages en deux, la moitié gagne moins, la moitié gagne plus. Le seuil pris en compte est le revenu médian propre à chaque pays.

[2] Ce qui laisse tout de même cinq millions de personnes sous le seuil de pauvreté.

Envoyer à un ami  Version imprimable de cet article Version imprimable

Voir tous les articles « GRAPHIQUE »