21-04-2020

 | ON A VU

Le féminisme d’État est au service du développement capitaliste

Au Chili, les revendications féministes imprègnent le soulèvement populaire ; en Argentine, les mobilisations se poursuivent dans l’espoir d’obtenir la légalisation de l’IVG. C’est dans ce contexte que la revue uruguayenne Zur a rencontré l’essayiste italo-étasunienne Silvia Federici, à l’occasion de la sortie de son ouvrage Beyond the periphery of the skin (indisponible, à l’heure qu’il est, en langue française). Cofondatrice de l’International Feminist Collective dans les années 1970, figure du féminisme anticapitaliste et lectrice critique de Marx, l’autrice de Revolution at Point Zero fait du corps le centre de sa nouvelle publication.

Entretien réalisé par Victoria Furtado et Mariana Menéndez pour la revue Zur, et traduit de l’espagnol par Jean Ganesh et Cihan Gunes pour la revue Ballast.
https://www.revue-ballast.fr/silvia-federici-le-feminisme-detat-est-au-service-du-developpement-capitaliste/
Illustration de bannière : Bahram Hajou | www.bahram-hajou.com
Photographie de vignette : Marta Jara

Vous trouverez ici le PDF de cet interview

PDF - 1.4 Mo
Envoyer à un ami  Version imprimable de cet article Version imprimable

Voir tous les articles « ON A VU »

Newsletter