Accueil du site  >  L’Institut
11-03-2019

 | L’Institut

Les femmes n’ont pas tort du tout quand elles refusent les règles de vie du monde, d’autant que ce sont les hommes qui les ont faites sans elles. Montaigne, {Essais}, III, 5

En cette journée internationale pour les droits des femmes, je pense à l’année extraordinaire qui vient de s’écouler. Dans le sillage du mouvement Me Too apparu en France en octobre 2017, la parole des femmes a fracassé des forteresses de silence, dans le monde du travail, de l’université, de la recherche, des partis politiques, du journalisme… Bien sûr, rien n’est gagné. Les injustices et les inégalités demeurent, criantes, béantes. Mais ces voix qui ont crevé le silence ne se tairont plus.

Ce sujet travaille de l’intérieur l’Institut de la FSU : comment nos chantiers inscrivent-il la question du genre dans leurs recherches ? Comment être plus vigilant.es et débusquer les biais genrés dans nos réflexions et publications ? Notre journée Interchantiers du 21 mars continuera à creuser cette voie, notamment en se posant la question des liens entre savoirs, pouvoirs et genre.

Car l’Institut de recherches de la FSU est un lieu d’échanges, un lieu de liberté aussi. Dans le cadre de son chantier de recherches sur les politiques de sécurité publiques, il permet depuis plusieurs années à des militant.es de la FSU de travailler avec des chercheuses et chercheurs sur les questions que posent à la démocratie la politique du chiffre dans la police, les choix en matière de lutte contre les attentats, et l’institutionnalisation de l’état d’urgence… Ce chantier a organisé le 13 décembre 2018 un colloque intitulé : « L’école face aux processus de radicalisation. » Comment comprendre ces processus ? Comment réagir, en gardant comme priorité le respect des droits et le souci de la protection des jeunes ? Comment allier prévention et protection, droits et liberté ?

Nous avions le souci d’éviter plusieurs écueils : le déni, la panique, les œillères, les simplifications. Cette journée a permis d’entendre des voix très diverses : des chercheurs, des témoins, des acteurs associatifs et institutionnels. Pour rendre compte de cette richesse et poursuivre le débat et la réflexion, le numéro 29 de notre revue trimestrielle Regards croisés vous propose aujourd’hui un dossier qui reprend les apports de cette rencontre.

Envoyer à un ami  Version imprimable de cet article Version imprimable

Voir tous les articles « L’Institut »