Accueil du site  >  Agenda
10-05-2018

 | Agenda

"Mai 68, la CGT et la démocratie" Rencontre avec Jean-Louis Moynot - Salle Violette, rez-de-chaussée de la Tour Essor 14, rue Scandicci 93500 Pantin

Entrée libre sur inscription nominative préalable : inscription@gabrielperi.fr

Cinquante ans après mai 68, et à la faveur de la sortie de son livre S’émanciper, une vie de recherches, la Fondation Gabriel Péri a souhaité inviter Jean-Louis Moynot, l’un des acteurs syndicaux de ce moment historique, à nous apporter son témoignage et à nous faire part de sa réflexion sur les enseignements que l’on peut tirer de ce grand mouvement social et sociétal.

Carole Giraudet, directrice adjointe de l’IFS, Université Lumière Lyon 2 ;
Fabien Gâche, délégué syndical central Renault ;
Christian Dellacherie, ancien secrétaire de la Fédération CGT des cheminots (1979-1983), proche collaborateur de Bernard Thibault (1998-2006),
apporteront leur contribution à cette réflexion.

Ce premier échange sera suivi d’un débat avec l’ensemble des participants.

Jean-Louis Moynot. S’émanciper. Une vie de recherches. Éditions du Croquant, août 2017. Ouvrage présenté sur le site de l’éditeur, ici).

"Jean-Louis Moynot : un témoin capital", par Etienne Balibar.

De la Guerre d’Algérie aux crises liées à la mondialisation et aux dégâts de la croissance capitaliste, le récit autobiographique de Jean-Louis Moynot prend avec le temps une dimension historique.

La grève de mai 68 a été pour lui l’événement fondateur qui a structuré les enchaînements qu’il a vécus avant, pendant et après. En mai 2018, nous célébrerons les 50 ans de cet immense mouvement de luttes, de conquêtes et de tentatives d’émancipation. Le témoignage du jeune dirigeant syndical (il avait 30 ans) est d’autant plus précieux qu’après le décès de Georges Séguy, Jean-Louis est le dernier vivant du Bureau confédéral élu en 1967 et de la délégation de la CGT à la conférence et négociation de Grenelle. Le mai de la CGT, vécu dans le sillage de Georges Séguy et Benoît Frachon a ancré en lui des convictions que les conflits d’orientation ultérieurs n’ont jamais pu effacer.

La quête du sens de sa vie tournée vers la justice sociale et l’émancipation dans le travail a commencé bien avant dans l’engagement anticolonialiste, dans l’activité syndicale, et s’est poursuivie jusqu’à présent dans un large éventail d’engagements militants et d’activités professionnelles dont il raconte sans prétention les tenants et les aboutissants.

Fondation Gabriel Péri
14 rue Scandicci
93500 Pantin
France
www.gabrielperi.fr
Mél : fondation@gabrielperi.fr
Abonnement à la liste : liste-subscribe@listes.gabrielperi.fr
Désabonnement : liste-unsubscribe@listes.gabrielperi.fr

Envoyer à un ami  Version imprimable de cet article Version imprimable

Voir tous les articles « Agenda »