04-01-2021

 | ON A VU

Pourquoi les femmes ont une meilleure vie sexuelle sous le socialisme.

Voici, sans doute, le meilleur titre de l’année. La thèse de ce livre peut se résumer comme tel : le capitalisme nuit gravement aux femmes, à leur libéralisation, mais aussi à leur sexualité. Dans les années 80, à la question “Etes-vous heureuse après l’amour ?”, 52% des habitantes de l’Allemagne de l’Ouest répondaient “oui”, alors qu’elles étaient 82% à l’Est. “En l’absence de régulation, le capitalisme est mauvais pour les femmes, et celles-ci ont tout intérêt à ce que nous reprenions certaines idées du socialisme. Mis en oeuvre correctement, il favorise leur indépendance économique, garantit de meilleures conditions de travail, et un meilleur équilibre entre travail et vie de famille, et oui, contribue, à une sexualité plus épanouie”, démontre la chercheuse américaine Kristen Ghodsee, spécialiste des études de genre et du post-socialisme.

16 livres féministes qu’il ne fallait pas manquer en 2020

Cette théorie est la conclusion de vingt années de recherches dans les pays de l’ancien bloc de l’Est, où elle s’est intéressée aux répercussions de la transition du socialisme d’État au capitalisme sur le quotidien des femmes. Un livre à mettre à tout prix au pied du sapin pour votre pote de droite...

de Kristen R. Ghodsee (éd. Lux)

Envoyer à un ami  Version imprimable de cet article Version imprimable

Voir tous les articles « ON A VU »