02-09-2020

 | A LA UNE

Syndicalisme et mouvement social au XXIème siècle

La publication du tome II de l’histoire de la FSU La FSU dans la cour des grands, présenté au congrès de la FSU de Clermont-Ferrand au mois de décembre 2019, avait conduit l’IR-FSU à demander aux « 3 D* », coordinateur.rice.s de l’ouvrage, de construire un colloque sur le thème « Regards croisés sur syndicalisme et mouvement social au XXIe siècle ».
Tout le monde était fin-prêt pour le 1er avril 2020…, quand le confinement lié à la pandémie nous contraignit à le reporter, sine die.
Nous avons alors sollicité celles et ceux qui devaient intervenir dans ce colloque pour le remettre en perspective, en tenant naturellement compte des tout derniers bouleversements, en particulier les effets économiques, sociaux et environnementaux de la crise, mis en lumière par la pandémie. C’est l’objectif de ce numéro spécial de Regards Croisés.

Toutes les contributions essaient de prendre du recul pour appréhender les enjeux.

– Le président de l’IR-FSU, Paul Devin, dans son éditorial, fixe les objectifs de l’ambition de notre institut, sans en cacher les difficultés.

– Christophe Aguiton et Bernard Thibault analysent la situation dans ses différentes dimensions. Jean-Marie Pernot et Sophie Béroud, puis les 3 D apportent des éclairages historiques et sociologiques sur l’état et les responsabilités du syndicalisme.

– Michel Blay, président du conseil scientifique de l’IR-FSU examine la question de la « recherche » particulièrement présente en cette période de lutte contre la pandémie.

– Maryse Dumas secrétaire confédérale de la CGT de 1995 à 2009 ; Jean-Marc Canon, Christophe Delecourt, Baptiste Talbot responsables de la CGT Fonction publique ; Verveine Angeli, secrétaire nationale de l’Union syndicale Solidaires et Annick Coupé, secrétaire générale d’Attac,ancienne porte-parole de l’Union syndicale Solidaires ; et enfin les trois dirigeant.e.s succesif.ve.s de la FSU, Gérard Aschieri, Bernadette Groison et Benoît

Teste développent chacun.es leurs analyses des responsabilités du syndicalisme, aujourd’hui à la croisée des chemins.

– Christian Laval et Francis Vergne, de l’IR-FSU, à partir de leur livre, N’attendons pas la fin du monde, développent avec d’autres contributeurs (Louis-Marie Barnier. Jean-Marie Canu, Erwan Lehoux), comment ils voient les défis posés au syndicalisme de transformation sociale et écologique.

– Enfin l’historienne Danielle Tartakowsky, répond aux questions de Godefroy Guibert dans un Grand entretien.

L’ampleur de ce numéro empêchant, cette fois, la présence de la partie « Arts » que nous retrouverons dès septembre.
D’abord accessible en version numérique dès juin, ce numéro spécial sera tiré en version papier et disponible à la rentrée. Nous souhaitons qu’il serve d’introduction utile aux débats du colloque que nous espérons organiser fin décembre ou début janvier.

Les 3D : Alain Dalançon, Josiane Dragoni et Jean-Michel Drevon

Le dossier de ce numéro spécial est à lire ici

PDF - 576 ko
Envoyer à un ami  Version imprimable de cet article Version imprimable

Voir tous les articles « A LA UNE »