Accueil du chantier

Nouveau management public

fiche juin 2008

Chantier "Nouvelles figures de la performance à l’école"

1. Fiche d’identité du chantier :

a) Intitulé :
" Nouvelles figures de la performance à l’école "

b) Membres porteurs du projet :
-  Thomas Lamarche, Maître de conférences en Sciences Economiques, Université Lille 3 et Germe Paris 7
-  Pierre Moeglin, , professeur de sciences de l’information et de la communication, Université Paris 13, Labsic, Directeur de la MSH-Paris Nord
-  Evelyne Bechtold-Rognon, professeur de philosophie, Institut de la FSU

c) Résumé du projet :

Le groupe veut garder la question de la mesure comme axe fédérateur : évaluation des élèves, des enseignants, des enseignements ; mesure des biens immatériels, des biens de connaissance, du travail intellectuel, des activités de service, des compétences... Ce chantier sur la performance croise de façon particulière la question du travail, des formes de mise au travail et donc de façon générale l’évolution du « rapport salarial enseignant » que le chantier à abordé l’an passé.
Le cadre général consiste à affiner notre connaissance du rapport salarial, comprenant salaire et évaluation, mais aussi lien à l’activité elle-même, et l’évolution servicielle que l’on peut déceler.
Pour comprendre et interpréter cela quelques terrains particuliers sont envisagés : la formation du salaire en France, la formation du corps d’inspection, mais aussi certains corps professoraux (prof de doc, Delamotte)…
Cette réflexion, en déconstruisant les modalités d’évaluation issues d’une pensée organisationnelle qui privilégie la performance au détriment d’une analyse sociétale,.permettra d’avancer vers une réflexion concrète sur les conditions de l’action syndicale.

2. Présentation détaillée :

a) Compte-rendu de l’année 2007-2008 : valorisations et difficultés
Durant l’année 2006-2007, le chantier s’est poursuivi sous la forme d’ateliers de travail, réunissant toutes les 6 semaines une équipe de chercheurs et de syndicalistes. Chaque séance était consacrée à l’audition d’un travail, proposé alternativement par un membre du groupe ou par un intervenant extérieur.
Á titre d’exemple, la séance du 6 novembre 2007 a été consacrée à la rencontre d’un responsable d’une organisation syndicale canadienne participant aux travaux du TUAC, David Robinson, afin de connaître ses analyses sur les rapports entre gouvernance et action syndicale à l’échelle internationale. Nous l’avons interrogé plus particulièrement sur la question de l’application du salaire au mérite auprès des enseignants canadiens.
L’intérêt de cette rencontre a conduit le groupe à prendre la décision de publier rapidement un ouvrage collectif sur la question du salaire au mérite, qui a réuni des contributions de syndicalistes de différents pays et de chercheurs. Ce livre, Payer les profs au mérite ?, Leçons des expériences anglo-saxonnes, est paru en avril 2008. Son sommaire est en annexe 1.
Nous avons aussi rencontré le 15 février 2008 Jean-Yves Rochex, qui a analysé avec nous la conception et le fonctionnement de l’enquête PISA. Ce travail a débouché sur l’élaboration commune du dossier central du numéro 42 de Nouveaux Regards, à paraître en août 2008, sur les évaluations des systèmes éducatifs à travers le monde. Le sommaire du dossier est en annexe 2.
La principale difficulté rencontrée a été d’intéresser aux travaux du chantier des militants syndicaux. Le chantier est porté par un groupe de chercheurs universitaires et de membres de l’Institut très motivés, mais les syndicats sont en revanche peu présents, que ce soit à travers la présence de responsables syndicaux ou de militants. Cette absence contrarie une des priorités du chantier, qui est de progresser dans la réflexion sur l’impact des nouvelles formes de « management de l’éducation » sur les pratiques syndicales.

b) Objectifs :

La question de l’évaluation demeure l’axe central du chantier. Elle est appliquée directement et/ou indirectement au travail. Les liens entre l’évaluation des élèves et l’évolution de la gestion des personnels enseignants (salaire, carrières, mesure de la « production »…) est de plus en plus sensibles, c’est un des enseignements des réflexions sur le salaire au mérite dans les pays anglo-saxons.

Afin de disposer d’un terrain concret nous déveloperons une axe spécifique, qui sera nourri et nourrira les travaux des chercheurs invités. La façon dont celle-ci est mise en œuvre, à travers un travail avec les membres du corps d’inspection chargés de la mise en œuvre de l’évaluation des personnels, est la cible concrète de cette année. Nous travaillerons avec le syndicat de la FSU qui rassemble les Inspecteurs (IEN, IPR et IA) afin de voir comment se fait l’articulation entre les orientations gouvernementales et les pratiques des enseignants.
Une attention particulière sera consacrée à la formation des inspecteurs. Nous suivrons tout au long de l’année des élèves-inspecteurs ( ayant réussi le concours des IPR de philosophie) afin de voir comment ils conçoivent leur mission, comment se déroule leur formation, quels regards ils portent sur celle-ci, comment ils envisagent leur métier.
Tout en réservant l’activité de réflexion à un groupe restreint de chercheurs et de syndicalistes, nous souhaitons faire régulièrement état de l’avancée de nos analyses auprès d’un public plus large. Le résultat de nos travaux fera l’objet d’une publication collective.

c) Méthodologie :

Le travail mené continuera à être résolument interdisciplinaire (économie, sociologie, information, communication…). Il associera des acteurs de terrain, des acteurs syndicaux et des chercheurs, dans la perspective de produire une réflexion ancrée dans l’action et dans les pratiques. Il souhaite travailler en partenariat cette année avec le syndicat des inspecteurs de la FSU, afin de comprendre comment se réalise la transformation des principes de l’évaluation à la pratique.
Le groupe se réunira deux fois par trimestre et invitera un intervenant extérieur une fois par trimestre.
Le groupe a la volonté de s’inscrire dans une diffusion des travaux scientifiques : réunions publiques à la MSH PN et à l’Institut de recherche de la FSU, publications dans la revue Nouveaux Regards à destination du monde enseignant….

d) Composition du groupe de travail :

-  Thomas Lamarche, Maître de conférences en Sciences Economiques, Université Lille 3 et Germe Paris 7 ;
-  Pierre Moeglin, , professeur de sciences de l’information et de la communication, Université Paris 13, Labsic, Directeur de la MSH-Paris Nord ;
-  Evelyne Bechtold-Rognon, professeur de philosophie, Institut de la FSU ;
-  Alain Chaptal, MSH-Paris Nord ;
-  Marie-Hélène Motard, professeur de philosophie, Institut de la FSU ;
-  Annie Vinokur, Professeur émérite d’économie à l’Université de Paris X, membre de l’UMR EconomiX, Université Paris X ;
-  Roser Cusso, Maître de conférences Sociologie, Université Paris 8, Institut de la FSU ;
-  Daniel Rallet, professeur de sciences économiques et sociales, Institut de recherche de la FSU ;
-  Éric Delamotte, professeur de sciences de l’information et de la communication, GERIICO, Université Lille 3 ;
-  François Bouillon, Président de l’Institut de recherche de la FSU ;
-  Gisèle Jean, IUFM de Poitiers, Institut de la FSU ;
-  Jean-Pierre Archambault, CNDP, mission veille technologique ;
-  Romuald Normand, Maître de conférences en sociologie, UMR Education & Politiques, INRP/Université Lyon 2 ;
-  Yolande Combès, professeur de sciences de l’information et de la communication, Université Paris 13, Labsic ;
-  Yves Baunay, Institut de recherche de la FSU ;
-  Odile Cordelier, vice-présidente du CSEE, SNES ;
-  Dominique Gianotti, SNES ;
-  Francis Barbe, Snuipp.

e) Équipes et laboratoires impliqués dans le projet :

-  GERIICO : Groupe d’Etudes et de Recherche Interdisciplinaire en Information et Communication, Université Lille3 ;
-  GERME, Groupe d’Etudes sur la Régulation et les Mutations des Economies, Université Paris 7 ;
-  Labsic, Laboratoire des sciences de l’information et de la communication – LabSic, EA n°1803 Université Paris 13 ;
-  Institut de recherche de la FSU.

3. Moyens : :

a) Financiers : remboursements des frais de déplacement des participants ou intervenants provinciaux ou étrangers ;
b) Mise à disposition d’une salle pour les réunions ;
c) Financement d’une publication éventuelle ;
d) Une part (1/8) de la décharge d’Évelyne Bechtold-Rognon.

Annexe 1 :

Sommaire de Payer les profs au mérite ?

1. Alain Chaptal : Le merit pay aux États-Unis : une idée simple, une mise en œuvre problématique.
2. Entretien avec David Robinson
3. Romuald Normand : La politique de la troisième voie en Angleterre : une fausse modernité.
4. Sonja Hall, du NASUWT : Le management de la performance.
5. Thomas Lamarche : Performance et salaire : des enseignants à l’épreuve du capitalisme.
6. Anne Féray : Rémunération au mérite : la situation française.

Annexe 2 :
Sommaire du dossier de Nouveaux Regards 42 :
PISA et les évaluations internationales
1. Table-ronde avec Bernard Hugonnet, , Thierry Rocher et Pierre Vrignaud
2. Jean-Marie Maillard : Les systèmes éducatifs en Europe : de la diversité au modèle ?
3. Marie-Hélène Motard : Historique des évaluations internationales
4. Jean-Yves Rochex : Performances en littéracie
5. Roser Cusso : De l’éducation de masse aux compétences : des statistiques plus normatives
6. Entretien avec Nathalie Mons : « Chaque indicateur est une pièce d’un puzzle »
7. Romuald Normand : Les comparaisons internationales de résultats : comparer l’incomparable ?

Envoyer à un ami  Version imprimable de cet article Version imprimable