Accueil du site  >  L’Institut
02-10-2018

 | L’Institut

Pas de vagues

Évaluations, salaire au mérite et violences envers les personnels.
Les chef.fes d’établissement sont évalués en fonction de leur capacité à accomplir en 3 ans les objectifs fixés par une lettre de mission secrète. De ces résultats dépend l’obtention, ou non, d’une mutation désirée, c’est-à-dire d’une amélioration de leur salaire (qui dépend du type d’établissement) et de leurs conditions de vie (notamment en raison du logement de fonction). Sans compter la prime modulable qui dépend de leur "réussite".

Parmi ces objectifs, il y a toujours, sous une forme ou une autre, l’injonction de "ramener le calme" et/ou de "rétablir l’ordre".
Mais cet objectif est quasi inatteignable, puisque dans le même temps sont imposées des suppressions de postes dans tous les domaines, agent.es, surveillant.es, assistants pour les élèves en situation de handicap, profs, CPE...
Ils doivent donc en même temps appliquer des réformes brutales, subir une réduction de moyens humains et améliorer l’ambiance de l’établissement...
Cette injonction paradoxale les conduit à minorer les faits de violence, à limiter leur transmission, pour donner d’eux-mêmes l’image de "managers" efficaces susceptibles d’être promus.
"Je me fous que vous ayez le feu à l’intérieur de votre lycée, je ne veux pas qu’il y ait de la fumée qui sorte par la fenêtre" assénait une rectrice lors d’une réunion aux personnels de direction.
Et donc, pas de conseils de discipline, pas d’accompagnement des enseignant.es et des élèves confronté.es à des formes de violence diverses.
Le salaire au mérite conduit toujours au travestissement de la réalité. Pris entre le marteau et l’enclume, les chef.fes privilégient les indicateurs aux dépends du travail réel.
Le ministre veut rétablir l’ordre ?
Qu’il rétablisse avant toute autre chose des postes d’adultes dans les établissements, à tous les niveaux, et qu’il cesse de mettre en concurrence les personnels de direction et les établissements.

Evelyne Bechtold Rognon

Envoyer à un ami  Version imprimable de cet article Version imprimable

Voir tous les articles « L’Institut »