18-01-2021

 | A LA UNE

Regards Croisés : Des femmes et des luttes pour changer le monde

Regards Croisés N°36 vient d’arriver.
L’idée de consacrer un dossier de Regards Croisés à la question de l’égalité femmes – hommes et à son ampleur nouvelle dans les luttes, les réflexions, les débats sur la nécessaire transformation de notre société, date du tout début de cette année 2020.
C’est au chantier « Femmes - Savoirs - Pouvoirs », dont les travaux venaient de commencer, qu’en fut confiée la responsabilité. Nos premières réflexions, nos premières idées d’articles sont nées alors que nous étions, avec la FSU, en plein mouvement contre la loi sur les retraites et contre la loi de programmation de la recherche (LPPR), impressionné·e·s et interrogé·e·s.par la place que les femmes tenaient dans ces mobilisations. Ce fil des luttes, nous l’avons gardé, c’est le fil rouge de ce numéro construit bien des mois après, dans un autre contexte.
Lire la suite. Lire la suite

18-01-2021

 | A LA UNE

Trois questions à Mathilde Larrère, historienne, autrice de Rage against the machisme.

Dans l’ouvrage de synthèse Rage against the machisme récemment publié aux Éditions du détour, Mathilde Larrère retrace deux siècles de luttes des femmes en France, depuis la Révolution de 1789.
Nous l’avons interrogée sur l’analyse qu’elle fait des dynamiques de ces luttes ainsi que sur le regard qu’elle porte sur les évolutions actuelles.
Lire la suite Lire la suite

19-01-2021

 | L’Institut

États Généraux de l’Ecole : Égalité, Émancipation, Démocratie.

La réalité est tenace. Celle de l’incapacité de notre école à rendre réelle la promesse d’égalité. Les discours pourtant ne manquent pas, quasiment de tous bords, qui proclament l’engagement républicain à permettre la réussite de toutes et tous. Mais au-delà de quelques situations singulières, médiatisées au nom de l’égalité des chances, le constat reste celui de l’incapacité des politiques scolaires à rendre effective une égalité réelle. Lire la suite


18-01-2021

 | L’Institut

Videos université d’automne de la LDH : Science, confiance, démocratie

Plusieurs membres de l’Institut, de son conseil scientifique et de ses chantiers, sont intervenus lors des tables rondes de l’université d’automne de la Ligue des droits de l’Homme, en collaboration avec la Vie de la recherche scientifique, revue du SNCS et du Snesup dont le thème était : Sciences, confiance et démocratie.
Les videos sont en ligne ici : https://www.ldh-france.org/26e-universite-dautomne-sciences-confiance-et-democratie Lire la suite


18-01-2021

 | L’Institut

Plaidoyer Agro-Ecologie dans les programmes scolaires

Le chantier TEJS (Transition écologique et justice sociale en France et dans le monde) prépare activement avec le SNETAP (Syndicat National de l’Enseignement Technique Agricole Public) et le CFSI (comité français pour la solidarité internationale) un colloque pour le 24 mars 2021 probablement en webinaire au vu de la situation sanitaire.
Il s’agit de faire entrer l’enseignement de l’agroécologie dans les programmes scolaires depuis le primaire jusqu’aux grandes écoles. Lire la suite


18-01-2021

 | ON A VU

Politiques du désordre La police des manifestations en France Olivier Fillieule Fabien Jobard

Les affrontements entre la police et les manifestants se sont multipliés en l’espace de quelques années. Avec pour bilan un nombre effarant de blessés, mais aussi des décès. Comment en sommes-nous arrivés là ? Après Mai 68, la pacification du maintien de l’ordre avait fait la fierté des gouvernements français successifs. Mais, dans un contexte de tensions sociales accrues, de violences urbaines et de terrorisme, le maintien de l’ordre s’est militarisé et finalement brutalisé. Lire la suite


18-01-2021

 | ON A VU

L’économie féministe - Pourquoi la science économique a besoin du féminisme et vice versa - Hélène Périvier

Préface de Thomas Piketty.
La science économique a été pensée par des hommes, pour être au service d’une société dirigée par des hommes. Elle est aussi la science sociale la moins féminisée : les femmes représentent à peine un quart des économistes.
« Je suis une économiste féministe », affirme Hélène Périvier. En levant le voile sur l’apparente neutralité des concepts et des analyses de cette discipline, elle met au jour les ressorts d’une organisation sociale issue du modèle patriarcal, centrée sur Monsieur Gagnepain, tandis que Madame Aufoyer est devenue Madame Gagnemiettes. Lire la suite